Brèves télé

Agonie S’il avait promis début juin d’investir 20 millions d’euros sur deux ans pour maintenir la version électronique de France Soir, Alexandre Pougatchev, patron du titre, a demandé le placement du journal en redressement judiciaire. Le tribunal de commerce de Paris a fixé une période d’observation jusqu’au 30 juillet. Après le licenciement fin 2011 de 89 personnes, ce sont encore 53 salariés qui risquent de rester sur le carreau. Dans le collimateur La Commission de la carte d’identité des journalistes…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé aux abonnés

Pour lire cet article :

Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents