Politis

Abonnez-vous à Politis

Tout Politis +

11 Par mois
  • Votre hebdomadaire et hors-série en version papier et numérique

  • Tous les articles du magazine et des articles inédits de la rédaction

  • Votre hebdo/hors-série en PDF

  • Lecture de l'hebdo/hors-série sur liseuse

Choisir cette offre
Pour toutes informations, contactez notre service Abonnement au 03 80 48 95 36 ou par e-mail à : abonnement@politis.fr

Offre Découverte spéciale élections 23 numéros + 1 HS

49
Offre Découverte spéciale élections 23 numéros + 1 HS
  • 23 numéros + 1 hors-série en version papier et numérique

  • Tous les articles du magazine et des articles inédits de la rédaction

  • Votre hebdo/hors-série en PDF

Je m'abonne

Web illimité

8 Par mois
  • Votre hebdomadaire et hors-série en version numérique

  • Tous les articles du magazine et des articles inédits de la rédaction

Choisir cette offre

Les autres offres

Offre découverte, administrations, offre solidaire, réabonnement…
Choisissez une offre

Soutenez la presse indépendante et découvrez les offres de notre kiosque. A partir de 8€/mois. :

Égypte : Retour place Tahrir

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Des milliers de manifestants ont de nouveau afflué vendredi soir sur la place Tahrir, au Caire. Plusieurs centaines d’entre eux l’ont occupée durant tout le week-end. Cette manifestation de colère survient après le verdict du procès Moubarak. Si l’ancien raïs, âgé de 84 ans, a bien été condamné à la prison à vie, six anciens hauts responsables des services de sécurité ont, eux, été acquittés alors qu’ils sont tenus pour responsables de la répression qui a fait 850 morts pendant le soulèvement de janvier et de février 2011. À deux semaines du deuxième tour de la présidentielle, cette nouvelle tension pourrait profiter au candidat des Frères musulmans, Mohamed Morsi, aux dépens d’Ahmed Chafiq, dernier Premier ministre de Moubarak.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents