« La mafia se complexifie et se mondialise »

Interview exclusive du juge italien Roberto Scarpinato. Dans un livre, il dénonce les collusions entre crime organisé et pouvoir politique.

Le juge italien Roberto Scarpinato est sous protection permanente depuis vingt-trois ans. Le danger s’est imposé comme un compagnon quotidien quand le magistrat a intégré le pôle antimafia de Palerme aux côtés de Giovanni Falcone et de Paolo Borsellino, tous deux assassinés en 1992. C’est là qu’il dirigea les départements « Mafia-économie », « Mafia de Trapani » et « Criminalité économique ». Il a instruit les procès les plus importants menés contre la mafia et ses liens avec le monde politique et…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents