Police, justice : Changement d’ambiance

Dans les annonces du gouvernement, police et secteur judiciaire occupent une place importante. Inventaire des mesures à venir.

Détricotée à coups de réformes impulsives, la justice se souviendra longtemps des années Sarkozy. En annonçant la suppression des tribunaux correctionnels pour mineurs, projet phare de l’ancien Président contre la récidive, Christiane Taubira, la nouvelle garde des Sceaux, marque la différence et amorce une reconstruction. Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, crée également la rupture. Porté médiatiquement par l’accident de Villiers-le-Bel, il reprend un rôle de médiateur entre police et société…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.