Sexe, genre et confusion

Deux approches radicalement différentes du féminisme, par Sylviane Agacinski et Roland Pfefferkorn.

Chassez le naturel, il revient au galop ! C’est un peu ce que semble nous dire Sylviane Agacinski dans son dernier livre, Femmes entre sexe et genre. En fait, l’auteure a décidé de régler ses comptes avec Judith Butler et quelques autres philosophes de la queer theory, dont Teresa de Laurentis, Gayle Rubin, Beatriz Preciado et, du côté français, quelques autres « épigones » de la première, au premier rang desquelles Catherine Malabou. C’est que Sylviane Agacinski aime les catégories bien posées, telles que…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents