Essai de la semaine : Le destin à inventer de la Tunisie

Une enquête sur les conditions difficiles de la transition démocratique dans ce pays du Maghreb.

Ouvrant notre récent dossier sur le « printemps arabe », Denis Sieffert rappelait 1, dix-huit mois après la chute de Ben Ali (le 14 janvier 2011) : « Après l’illusion lyrique des premières semaines, nous redécouvrons que les processus révolutionnaires sont longs et chaotiques. » C’est bien ce qui apparaît à la lecture de la rigoureuse enquête de Pierre Puchot au cœur de la Tunisie post-révolutionnaire. L’auteur, correspondant de Mediapart au Maghreb et au Moyen-Orient, avait déjà séjourné depuis 2008 à de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents