Imposer la rigueur sans faire de vagues

Derrière l’apparent respect du calendrier des promesses, se dessine un tour de vis budgétaire qui n’épargnera personne.

Aller vite. Telle est en ce début d’été la ligne de conduite du gouvernement. En respectant pour l’essentiel le calendrier que François Hollande et ses amis s’étaient fixé avant d’arriver à l’Élysée, le nouveau pouvoir entend montrer qu’il tient ses promesses. Chaque ministre est ainsi tenu de rappeler les principaux éléments de cette check-list. L’augmentation du pouvoir d’achat des classes populaires ? L’augmentation de 25 % de la prime de rentrée scolaire et le fameux « coup de pouce » au Smic de 0,6 %…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents