Japon : reprise nucléaire impopulaire

Les autorités locales et nationales ont autorisé le redémarrage de deux réacteurs.

Àpeine deux mois. C’est le temps qu’aura tenu le Japon sans aucune énergie nucléaire. Alors que, depuis le 5 mai, l’ensemble des 50 réacteurs du pays étaient à l’arrêt, pour maintenance ou contrôle de sécurité, le gouvernement et les autorités locales ont donné leur accord à la compagnie Kansai Electric Power pour redémarrer les réacteurs 3 et 4 de la centrale d’Ohi, à l’ouest du pays. Selon le Premier ministre, Yoshiko Noda, cette décision doit permettre au pays de faire face aux pics estivaux de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé aux abonnés

Pour lire cet article :

Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents