Libye : La fièvre électorale

La forte participation aux élections législatives laisse espérer un bon déroulement de la transition démocratique.

Les deux millions et demi d’électeurs libyens appelés aux urnes ont voté massivement le 7 juillet, selon la Commission électorale : 62 % d’entre eux se seraient exprimés. Malgré des violences et des sabotages de bureau de vote en Cyrénaïque, dans l’est du pays, les Libyens ont honoré massivement leurs premières élections libres. Les fédéralistes, qui ont tenté de bloquer le scrutin parce qu’ils contestaient la répartition des sièges à l’Assemblée (100 pour l’Ouest, 60 pour l’Est, 40 pour le Sud), n’ont pas…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé aux abonnés

Pour lire cet article :

Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents