L’urbanisme sécuritaire

Stephen Graham analyse les rapports entre villes, technologies et infrastructures dans nos sociétés capitalistes tellement soucieuses du « danger ». Inquiétant.

Avez-vous vu, un jour, Demolition Man, film de science-fiction des plus hollywoodiens, sorti sur les écrans en 1993 avec Sylvester Stallone ? En 2032, la Terre est devenue une société pacifique, unifiée, sans État, où les hommes ont enfin compris que la paix (pour tous) et la prospérité (de quelques-uns) passent par l’établissement d’une société conservatrice, bien-pensante et ultra-sécuritaire, terriblement néolibérale. Le dernier meurtre a d’ailleurs été commis en 2010… Petit problème : les fantômes de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé aux abonnés

Pour lire cet article :

Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents