Police : 
Le récépissé déjà enterré ?

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Il avait reçu les applaudissements des associations de lutte contre la discrimination. Mais Manuel Valls, semble faire marche arrière à petits pas. Pourtant, l’idée d’un récépissé délivré après chaque contrôle d’identité avait été avancée dès la campagne présidentielle de François Hollande. Le formulaire rempli par un policier effectuant un contrôle aurait dû permettre de limiter les abus et le « délit de faciès ». « Je ne veux rien imposer », a déclaré le ministre de l’Intérieur face aux commissaires de police réunis en congrès le 27 juin. Le tutoiement en tout cas sera bel et bien proscrit lors des interpellations.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents