Sunny Side of the doc : En attendant la rentrée

Le Sunny Side of the doc, à La Rochelle, a été cette année encore l’occasion pour les grandes chaînes de présenter leur rentrée documentaire. Sans surprise, malgré quelques audaces de France Télévisions et de Canal +.

Jean-Claude Renard  • 5 juillet 2012 abonné·es

Des chiffres pour commencer : 286 décideurs et acheteurs, 400 sociétés exposantes et une petite cinquantaine de pays représentés. C’est d’abord ça, le Sunny Side of the doc : un marché du documentaire. Les grandes chaînes sont présentes, à l’exception de TF1, de M6 et de la TNT. Et pour cause : dans les programmes de celles-ci, trouver un documentaire équivaut à croiser un chasse-neige en Afrique. Et pourtant…

Dans une conférence de presse consacrée au point de vue des auteurs, Jean-Xavier de Lestrade, président de la Société civile des auteurs multimédia (Scam), soulignait une anomalie, sinon une absurdité ou une imposture : selon les chiffres du Centre national de la cinématographie (CNC), qui apporte une contribution financière aux programmes, en 2011, la TNT a diffusé 294 heures de documentaire, M6 comptabilise

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Médias
Temps de lecture : 4 minutes