D’un foutage de gueule estival

Sébastien Fontenelle  • 30 août 2012 abonné·es

Dans le chaud du mois d’août, après qu’un pauvre taré avait tiré, à Aigues-Mortes, vers des jeunes Maghrébins et que d’autres dégénérés avaient beuglé dans une proche arène des insanités anti- « bougnoules » , le Monde s’est désolé de ce que « le racisme se banalise

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans
De bonne humeur

Sébastien Fontenelle est un garçon plein d’entrain, adepte de la nuance et du compromis. Enfin ça, c’est les jours pairs.

Temps de lecture : 3 minutes