Afghanistan : L’Otan cible d’un attentat

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


C’est la plus grosse attaque perpétrée contre l’Otan en Afghanistan depuis 2001. Dans la nuit du 14 au 15 septembre, des talibans ont pénétré dans la principale base militaire de l’organisation internationale installée dans la province de Helmand, au sud-ouest du pays. Un endroit qui n’a pas été choisi au hasard. Fin 2009, plusieurs milliers d’hommes y avaient été envoyés pour contrôler la région. L’attentat, commis par une quinzaine d’hommes, a provoqué la perte de six avions américains et la détérioration de six hangars, ainsi que de trois stations de ravitaillement. Quatorze des quinze assaillants ont été tués, le dernier a été capturé. Face à la recrudescence de violence, l’Otan a décidé de limiter les opérations menées conjointement avec les forces afghanes.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents