Conférence environnementale : une conférence de transition

François Hollande a imposé une inflexion sur l’écologie, mais le Premier ministre n’a pas convaincu les associations.

Les associatifs sont sortis plus optimistes de la conférence environnementale qu’ils n’y étaient entrés. Rassurés ou simplement intéressés, selon les cas, par les décisions de François Hollande puis ensuite plutôt déçus par la laborieuse intervention du Premier ministre pour lequel la « transition écologique » paraît être comme une « terre inconnue, même s’il a fait des efforts ». En fait, notent de nombreux représentants des associations, le Président a calmé les associations en satisfaisant une partie de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Ouvrez les fenêtres, lisez la presse indépendante

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

COP 26 : la fin du blabla ?

Écologie
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.