Croissance : le pacte fantôme

Après le conseil européen de la fin juin, François Hollande s’était réjoui d’un accord pour la croissance et l’emploi, condition pour la ratification du traité budgétaire. Qu’est-il devenu ?

Le « Pacte pour la croissance et l’emploi » aurait-il disparu ? Ce texte, voulu par François Hollande, a été adopté dans la douleur par les chefs d’État et de gouvernement lors du conseil européen des 28 et 29 juin. Il était, pour le président français, la condition d’un ralliement au traité budgétaire européen 1. Force est de constater que les mesures urgentes décidées alors, censées éloigner la crise et alléger les cures d’austérité dans la zone euro, sont pour l’instant restées sans suite. Le pacte…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Ouvrez les fenêtres, lisez la presse indépendante

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

COP 26 : la fin du blabla ?

Écologie
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.