Dans le rouge, l’UMP devra s’appliquer une douloureuse cure d’austérité

En 2013, sa dotation de l’État passera de 30 à 20 millions d’euros.

Le repli aux législatives par rapport à 2007 et le non-respect des règles de parité, adossées à des pénalités financières, coûteront cher à l’UMP. Au total, ses financements publics annuels seront amputés de 10 millions d’euros à compter de 2013, révèle vendredi le site d’Europe 1. Le parti a déjà renoncé en 2012 à organiser ses universités d’été et, selon Europe 1, une purge a déjà commencé parmi le personnel. 25 CDD n’auraient pas été renouvelés. « La situation financière de l’UMP est telle qu’au sein du…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents