Dossier : La presse écrite a-t-elle un avenir ?

Dix années de mauvaises nouvelles

Baisse des ventes, chute des recettes publicitaires, réduction d’effectifs… La presse écrite vit une crise sans précédent.

La multiplication des chaînes de télévision, la presse gratuite, les sites Internet d’information et l’irruption de nouveaux supports sont autant d’éléments aux implications fortes sur la consommation de la presse. Certes, 6 Français sur 10 déclarent acheter de la presse 1. Soit un taux de pénétration de 60 %. Cela n’en constitue pas moins une baisse de 4 points par rapport à 2002. Par tranche d’âge, la baisse est beaucoup plus sensible chez les 15/34 ans. Le taux de pénétration en 2002 était de 67 % ; il…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.