Dossier : Les faux culs du Traité

Les faux culs du traité européen

Florilège non exhaustif des retournements de veste, de la mauvaise foi, des hypocrisies et incohérences auxquels le vote de ratification du traité budgétaire européen donne lieu à gauche.

Comment justifier l’adoption d’un texte jugé, il y a cinq mois encore, « dangereux », « inutile », « antidémocratique » ? À cette question, le gouvernement, les responsables socialistes et quelques figures d’Europe Écologie-Les Verts essaient de répondre tant bien que mal. Et plutôt mal que bien. Comme ces femmes d’antan qui portaient des rembourrages sous leur robe pour augmenter le volume de leur postérieur, ces nouveaux partisans du Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance au sein de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents