Peillon cherche des profs

Face à l’urgence dans certains département, le ministre recrute.

Jean-François Copé hurlait il y a quelques jours contre les recrutements décidés par Vincent Peillon, le ministre de l’Éducation nationale, pour pallier le manque d’enseignants, surtout dans le primaire, dans certains départements. Particulièrement touchée, la Seine-Saint-Denis, où la démographie – galopante – fait sans cesse grimper les effectifs des élèves. Mais aussi où les jeunes enseignants, souvent des femmes, sont nommés massivement en début de carrière, avec pour conséquence des départs en congés…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents