PS : Le congrès inutile

Après les primaires ouvertes de 2011, la cooptation d’Harlem Désir à la tête des socialistes marque le verrouillage de l’appareil du parti.

Michel Soudais  • 20 septembre 2012 abonné·es

Un mois et demi avant son épilogue, prévu le dimanche 28 octobre, à Toulouse, le congrès du Parti socialiste s’est joué dans la nuit du 11 au 12 septembre. Au petit matin, c’est par un communiqué commun de Martine Aubry et de Jean-Marc Ayrault que les militants et la presse ont appris qu’Harlem

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 3 minutes