Québec : Une victoire de la « révolution érable »

Le résultat du Parti québécois aux législatives consacre le succès du mouvement étudiant contre le gouvernement libéral.

Les indépendantistes du Parti québécois (PQ) ont remporté, le 5 septembre, les élections législatives, provoquant la chute du Premier ministre ultralibéral Jean Charest. Ce résultat sonne comme une victoire du mouvement étudiant, « la révolution d’érable », qui depuis le mois de janvier s’était mobilisé contre une hausse de 75 % sur cinq ans des frais d’inscription universitaire. Les manifestations n’avaient cessé de gagner en ampleur, et le gouvernement libéral n’avait su leur opposer que la répression.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents