Santé : Dépassements d’honoraires régulés

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Dans le viseur de Marisol Touraine depuis le début de son investiture, les dépassements d’honoraires font l’objet de négociations qui redémarrent cette semaine au ministère de la Santé. D’un côté, les organismes payeurs (assurance maladie et complémentaires) veulent endiguer les débordements tarifaires. De l’autre, les spécialistes se défendent de compenser l’absence de revalorisation de leurs tarifs depuis vingt ans.
Entre 1990 et 2010, le niveau moyen des dépassements est passé de 25 à 54 % par rapport au tarif de la Sécurité sociale, rendant certains soins inabordables. Si les négociations n’aboutissent pas avant le 17 octobre, Marisol Touraine a prévenu qu’elle prendrait des mesures législatives.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents