Théâtre : Atelier de bricolage

Novarina reconsidère sa première pièce, quarante ans après.

En cette rentrée théâtrale se déroule un étrange événement : un auteur-metteur en scène – l’un de nos plus grands auteurs – monte lui-même sa première pièce. Un texte écrit entre 1968 et 1970, quand il venait de franchir le cap des 30 ans. Depuis, son écriture a considérablement évolué, et l’œuvre initiale peut être perçue comme une étape dépassée, brouillon génial mais aveugle ! Cet écrivain, Valère Novarina, justifie l’idée de réveiller son Atelier volant fondateur et originel par le fait que toute sa…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents