« Wrong » de Quentin Dupieux : Chacun cherche son chien

Avec Wrong , Quentin Dupieux livre un film à la fois drôle et angoissé, dominé par l’absurde. Déroutant.

Une camionnette brûle à côté d’un groupe de GI’s impassible. Au milieu, un homme casqué baisse son froc. Et lit un journal. Une lumière crépusculaire d’un acier bleuté arrose les personnages, filmés en plan large puis rapproché. Cette première scène donne le ton. Non-sens et absurde. Le synopsis est au diapason : un homme, Dolph, a perdu son chien Paul. Il le cherche en vain. Ni son voisin ni son jardinier Victor ne l’ont vu. De quoi plonger Dolph dans le désespoir. Jusqu’à la rencontre avec un certain…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Geoffrey Hannot, le fidèle à la cause

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Louis Mieczkowski, l'insaisissable

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.