« Amour » de Michael Haneke : La vie comme elle s’en va

Récompensé par la Palme d’or à Cannes, Michael Haneke filme dans Amour un couple confronté à la dépendance.

Un appartement parisien à peine bourgeois. Des meubles anciens, un piano, des statuettes, des livres, beaucoup de livres, des disques, des matriochkas qui se déclinent sur les étagères, de petits tableaux, des paysages. Du bon goût qu’on dit. À l’évidence, Anne et Georges forment un couple depuis longtemps. Depuis toujours peut-être. Octogénaires tous deux, anciens professeurs de musique, au phrasé soutenu sans être emprunté, aux voix limpides. Georges est un homme amoureux qui le dit encore, charmé par…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents