Ces fédés embarrassantes

Harlem Désir veut poursuivre la rénovation engagée par Martine Aubry. Il n’aura pas la tâche facile dans les Bouches-du-Rhône, l’Hérault et le Pas-de-Calais, trois fédérations à problèmes.

La rénovation du PS n’est pas le moindre des défis qui attendent Harlem Désir. Sitôt son élection acquise, avec 72,45 % des suffrages face à Emmanuel Maurel, représentant de l’aile gauche (27,55 %), dans un scrutin qui a mobilisé moins de la moitié des adhérents du PS, le successeur de Martine Aubry a assuré ces derniers de sa « détermination totale à poursuivre la rénovation ». « Engagée » par la maire de Lille, celle-ci reste inachevée. Dans son premier discours, le nouveau patron du PS s’est dit…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé aux abonnés

Pour lire cet article :

Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents