Ces fédés embarrassantes

Harlem Désir veut poursuivre la rénovation engagée par Martine Aubry. Il n’aura pas la tâche facile dans les Bouches-du-Rhône, l’Hérault et le Pas-de-Calais, trois fédérations à problèmes.

Michel Soudais  • 25 octobre 2012 abonné·es

La rénovation du PS n’est pas le moindre des défis qui attendent Harlem Désir. Sitôt son élection acquise, avec 72,45 % des suffrages face à Emmanuel Maurel, représentant de l’aile gauche (27,55 %), dans un scrutin qui a mobilisé moins de la moitié des adhérents du PS, le successeur de Martine Aubry a assuré ces derniers de sa « détermination totale à poursuivre la rénovation ». « Engagée » par la maire de Lille, celle-ci reste inachevée. Dans son premier discours, le nouveau patron du PS s’est dit déterminé à faire vivre la parité, dont

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 6 minutes