Élections sous tension en Israël

Par les législatives anticipées, Netanyahou veut profiter d’un climat guerrier.

Le Parlement israélien a donc voté mardi, comme prévu et à une très large majorité, sa dissolution, et convoqué des législatives anticipées pour le 22 janvier prochain. En précipitant un scrutin qui devait intervenir en octobre 2013, Benyamin Netanyahou espère évidemment profiter du climat guerrier qu’il a méthodiquement créé depuis plusieurs mois. « Dans moins de cent jours, a déclaré l’actuel Premier ministre et chef du Likoud (droite), le peuple d’Israël choisira qui le dirigera face aux plus grands…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents