La recette du gâchis

C’est une question d’obscénité. En France, par personne, 90 kilos de nourriture comestible sont jetés chaque année, soit 430 euros. Dans les supers et hypermarchés, ce sont 197 tonnes de pertes enregistrées par an. Une situation qui se répète dans le monde entier. Premier responsable de ce gâchis : les modes de production, avec un marché qui dicte ses règles, même esthétiques. Un produit hors des clous, comme un concombre difforme ou seulement taché, n’est pas commercialisé. S’y ajoutent les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents