Prisons : Des surveillants bloquent Clairvaux

Politis  • 25 octobre 2012
Partager :

Les surveillants pénitentiaires de Clairvaux, dans l’Aube, ont bloqué les portes de la centrale, lundi, pour dénoncer le manque d’effectifs et leurs conditions de travail. Dans cette centrale de 200 surveillants pour 150 prisonniers, neuf surveillants ont été récemment agressés par des détenus, selon le syndicat FO, qui appelle à un « remplacement poste par poste » de ceux qui partent en retraite. Le ministère de la Justice prévoit la création de 500 ** emplois en 2013, mais le projet de deux nouvelles centrales, lancé par le précédent gouvernement, est abandonné.

Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don