Entre promesses et décisions, petits pas et grand écart

Pour quelques promesses tenues, trop d’atermoiements, d’engagements édulcorés ou remis à plus tard nourrissent une inquiétude légitime.

Michel Soudais  • 1 novembre 2012 abonné·es

Comme s’ils devaient eux aussi s’en persuader, les socialistes n’ont eu de cesse, tout au long de leur congrès, de répéter que « le changement est en marche » . Et dire leur « fierté » – un mot repris en boucle par tous les intervenants ou presque – d’avoir porté l’un des leurs à l’Élysée. D’avoir aussi retrouvé une majorité à l’Assemblée nationale et encore plus au Sénat… « Le Parti socialiste est fier de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 4 minutes