Dossier : Au secours, la droite revient

Free : les dessous d’une conquête

En cassant les prix, l’opérateur de téléphonie mobile pousse la concurrence à faire de même, au détriment de l’emploi.

Applaudissements. En face du public (400 journalistes sur place, 600 000 internautes devant la retransmission en direct), Xavier Niel, patron de Free, entre en scène. Le geek devenu 12e fortune de France (1) apparaît en chemise blanche et sans cravate. En ce 10 janvier 2012, lors de cette conférence de presse aux airs improvisés, tous les codes de l’univers « no frills » (« sans chichis ») sont réunis pour présenter l’offre qui va « révolutionner » (sic) la téléphonie mobile. Niel fait monter la sauce sur…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.