Houria Bouteldja relaxée

Politis  • 22 novembre 2012
Partager :

L’ancienne porte-parole du Parti des indigènes de la République (PIR) et militante antiraciste a donc été relaxée, lundi 19 novembre, lors du procès en appel à Toulouse que lui avait intenté l’organisation d’extrême droite Agrif (Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l’identité française et chrétienne). Présidée par Bernard Anthony, l’Agrif avait attaqué en justice Houria Bouteldja pour son utilisation, lors d’un débat en 2007 sur France 3, du terme « souchien », qui désignait un « Français de souche ». Un néologisme qui, pour l’Agrif, aurait constitué un « injure raciale » et relevé d’un prétendu « racisme anti-français ». Lors de l’audience devant la cour d’appel de Toulouse, Houria Bouteldja avait précisé avoir « prononcé le terme de souchien en un seul mot, et non pas sous-chien », puis ajouté : « Je reconnais le néologisme, pas le jeu de mots. » L’emploi du terme à la télévision avait alors provoqué l’ire de l’extrême droite, ainsi que de l’inénarrable Alain Finkielkraut, qui avait même déclaré avoir… « entendu le trait d’union »  (sic). Hourra pour Houria !

Société Police / Justice
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don.

Chaque jour, Politis donne une voix à celles et ceux qui ne l’ont pas, pour favoriser des prises de conscience politiques et le débat d’idées, par ses enquêtes, reportages et analyses. Parce que chez Politis, on pense que l’émancipation de chacun·e et la vitalité de notre démocratie dépendent (aussi) d’une information libre et indépendante.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…

À la maison, à l’école, en ligne ou dans la rue : les violences LGBTIphobes sont partout
Violences 17 mai 2024 abonné·es

À la maison, à l’école, en ligne ou dans la rue : les violences LGBTIphobes sont partout

Deux rapports, l’un de SOS Homophobie, l’autre de l’Observatoire LGBTI+ de la Fondation Jean Jaurès révèlent, en cette Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, l’insécurité dans laquelle vivent les personnes LGBT et ce, dès leur plus jeune âge.
Par Hugo Boursier
Militants basques de Louhossoa : « coupables » d’avoir désarmé ETA… mais dispensés de peine
Justice 17 mai 2024 abonné·es

Militants basques de Louhossoa : « coupables » d’avoir désarmé ETA… mais dispensés de peine

Les militant·es basques Txetx Etcheverry et Béatrice Molle-Haran étaient jugés à Paris pour avoir participé à neutraliser des armes du groupe de lutte armée ETA, en 2016 à Louhossoa, dans les Pyrénées-Atlantiques.
Par Patrick Piro
Mobilisations étudiantes pour Gaza : « Un véritable tournant répressif »
Jeunesse 17 mai 2024 abonné·es

Mobilisations étudiantes pour Gaza : « Un véritable tournant répressif »

Multiplication des interventions policières, fermeture des lieux d’études, annulation ou interdiction de conférences : la répression des étudiants en raison de leur mobilisation pour le peuple palestinien est devenue la seule réponse des universités.
Par Léa Lebastard
« L’inceste, c’est toute une vie de silence »
Entretien 16 mai 2024 abonné·es

« L’inceste, c’est toute une vie de silence »

Dans un entretien donné à Politis, l’anthropologue Dorothée Dussy décrit les mécanismes du silence autour de l’inceste empêchant les victimes d’être entendues.
Par Pauline Migevant