Obama ne fait plus rêver la gauche américaine

Le candidat idéal de 2008 est devenu celui du désamour en 2012. La mouvance de gauche s’apprête à réélire le démocrate, mais sans conviction. De notre correspondant, Alexis Buisson.

L’édition 2010 de la Campaign for American Future devait être comme les autres. Il n’en a rien été. Organisé chaque année par plusieurs groupes progressistes, l’événement vise à unifier les forces de gauche pour « renverser » trente années de mainmise conservatrice sur la vie politique américaine. Syndicalistes, progressistes, écologistes, intellectuels y parlent d’actualité, participent à des ateliers sur l’économie verte ou la justice sociale et honorent, lors d’un gala, une figure marquante de leur…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisi un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents