Quel remède pour lutter contre les déserts médicaux ?

Le nouveau statut de « praticien territorial », voté le 26 octobre à l’Assemblée, doit inciter les jeunes médecins généralistes à s’installer dans les zones rurales délaissées.

Lena Bjurström  • 1 novembre 2012 abonné·es

Jean-Michel Guyon est médecin généraliste en zone rurale, une espèce qui se fait rare en ces temps d’inquiétude autour des déserts médicaux. À l’instar de la plupart de ses collègues à la campagne, il a débuté dans les années 1980, alors que le « surplus » de praticiens incitait à accepter des postes en des lieux reculés. Mais

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société Santé
Temps de lecture : 4 minutes