Rail : La libéralisation va bon train

Les syndicats de cheminots du système ferroviaire engagent un rapport de force contre la future réforme, qui ouvre à la concurrence de nouveaux pans du secteur.

Thierry Brun  • 1 novembre 2012 abonné·es

Le ministre délégué aux Transports, Frédéric Cuvillier, a donné mardi le coup d’envoi à la future réforme du système ferroviaire, dont les grandes lignes sont encore floues. Très attendues, les annonces gouvernementales ont été précédées d’une journée de grève, le 25 octobre, à l’appel d’une intersyndicale (CGT, Unsa, SUD-Rail et CFDT). Le mouvement a mobilisé près de 30 % des agents de la

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 4 minutes