Une conférence bricolage

La réunion de Doha a toutes les chances de décevoir.

Après les échecs de Cancún et de Durban, cette nouvelle réunion mondiale, qui se tient à Doha, au Qatar, intervient au terme d’une année riche en illustrations des modifications climatiques, des glaces fondues de l’Arctique aux graves sécheresses. Un sondage réalisé en octobre par l’Institut Ipsos dans treize pays répartis sur trois continents assure que les habitants des pays du Sud sont relativement plus inquiets sur les conséquences des variations du climat que ceux des pays riches : 97 % dans les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents