Le capitalisme de dividendes

Le graphique qui suit s’inspire de celui de Michel Husson (site : http://hussonet.free.fr/) sur les dividendes nets versés par les sociétés non financières (SNF) en pourcentage des salaires. Ici, on prend le pourcentage de la valeur ajoutée, mais l’histoire racontée est la même : celle d’un hold-up aussi légal que funeste pour la société. Les « sociétés non financières » (sociétés autres que les entreprises individuelles) pèsent 1 000 milliards d’euros en 2011 en termes de valeur ajoutée, soit la moitié du…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents