Quand la mine était un eldorado

Tout un homme retrace le destin des ouvriers maghrébins en Lorraine dans les années 1960-1980.

Sans problème d’ego, l’un de nos meilleurs auteurs peut faire du modeste « théâtre-document » pour témoigner d’une histoire oubliée. C’est ce que vient de réaliser Jean-Paul Wenzel, qui, avec Loin d’Hagondange et bien d’autres pièces, a marqué le théâtre contemporain, mais qui, avec Tout un homme, s’efface devant la parole d’autrui. Wenzel a une histoire particulière avec le bassin lorrain, puisque deux de ses pièces se passent sur ce territoire. Mais il n’avait pas eu l’occasion d’écrire sur les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents