Immigration : Arrêt de la grève de la faim

Politis  • 17 janvier 2013
Partager :

Le 14 janvier, les 41 personnes en grève de la faim à Lille depuis soixante-dix jours pour réclamer la régularisation de 161 sans-papiers ont stoppé leur mouvement. Ils ont accepté de se réalimenter après avoir appris que le préfet s’engageait à « un examen bienveillant » des dossiers. En attendant, un récépissé de séjour leur est accordé. Ce conflit a été d’autant plus « douloureux qu’il a été marqué par des expulsions dont la seule raison était d’intimider les grévistes, alors même que leurs revendications sont légitimes », rappelle Pierre Tartakowsky, président de la Ligue des droits de l’homme, dans une lettre au ministre de l’Intérieur, Manuel Valls. « Si l’étude au cas par cas de la situation de ces grévistes de la faim est un acte responsable de votre administration, il ne saurait suppléer à la définition législative et réglementaire d’une régularisation objective, permanente et stable. » « C’est la loi qu’il faut modifier ! », martèlent les associations de défense des migrants.

Société
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don