À contre-courant / Le suicide de l’Europe

La décision des chefs d’État, vendredi 8 février à Bruxelles, de baisser et plafonner à 960 milliards d’euros le budget européen marque, au-delà de la rupture historique, une erreur politique majeure et accentuera le déclin européen. L’UE à 27 pays, premier espace économique mondial devant les États-Unis, ne va pas le rester longtemps. Le repli national est la pire des stratégies dans une période de récession généralisée. L’UE a toujours été le lieu pour faire des politiques structurelles d’investissement,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents