« Petites Sirènes », par Alexis Moati : Poésie de l’inachevé

Dans Petites Sirènes , Alexis Moati revisite le conte d’Andersen, qui devient un chant à troix voix.

Anaïs Heluin  • 7 février 2013 abonné·es

Si Joël Pommerat est le plus fameux des metteurs en scène français à adapter des contes, à en montrer la violence et les rapports avec la réalité, d’autres s’engagent dans cette même voie. Récemment, Nicolas Liautard créait une sublime

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Théâtre
Temps de lecture : 2 minutes