Edwy Plenel : « Il faut un sursaut démocratique et social »

Le directeur du site d’information Mediapart, Edwy Plenel, publie ces jours-ci le Droit de savoir, réflexion sur la crise politique et les enjeux du journalisme.

Denis Sieffert  et  Jean-Claude Renard  • 28 mars 2013 abonné·es

Les affaires Bettencourt-Sarkozy et Cahuzac, révélées par Mediapart en juin 2010 et décembre 2012, posent le problème de la crédibilité de la parole politique. Directeur du site d’information, Edwy Plenel analyse les dysfonctionnements de notre démocratie et plaide pour une conception plus ouverte.

Les deux affaires Cahuzac et Bettencourt-Sarkozy, qui ont connu la semaine dernière une brusque accélération judiciaire, peuvent être interprétées de façons contradictoires. Elles mettent en évidence le rôle positif de la presse, en l’occurrence Mediapart. Mais ne révèlent-elles pas aussi une crise profonde de la démocratie ?

Edwy Plenel : La France est une démocratie de basse intensité. Nous manquons d’une authentique culture démocratique. Mon propos concerne toutes les familles partisanes. La gauche n’est pas non plus immunisée sur cette

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 9 minutes