Le transmédia rallume la télévision

Dans un contexte budgétaire difficile, France Télévisions trouve l’inspiration dans les nouvelles écritures.

C’était il y a peu. En 2009, le Monde.fr éditait le Corps incarcéré, de Karim El Hadj et Bernard Monasterolo, sur le quotidien des détenus. Puis, en 2011, la Zone, de Bruno Masi et Guillaume Herbaut, autour de Tchernobyl, et François Duprat, une histoire de l’extrême droite, de Joseph Beauregard. Auparavant, Arte avait inauguré sa production de webdocs avec Gaza Sderot puis Prison Valley. De nouveaux formats qui ont connu un certain succès. Cette écriture repose sur plusieurs ingrédients : l’utilisation du…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.