Sanofi doit revoir sa copie

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Sanofi Aventis devra reprendre son projet de restructuration dans la recherche et le développement. La cour d’appel de Paris s’est en effet prononcée lundi 11 mars pour « l’annulation de la procédure en cours » et a ordonné « la reprise à l’origine des procédures » d’information et de consultation du comité central d’entreprise (CCE). Pour les salariés et le CCE, qui avait assigné l’entreprise en référé, c’est une première victoire, quand bien même la direction ne souhaite pas remettre en cause « le fondement du projet ». Un projet de réorganisation qui prévoit, d’ici à 2015, la suppression de 914 emplois et 800 redéploiements internes. À terme, les salariés craignent la disparition du pôle toulousain.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.