Âme damnée

Denis Sieffert  • 11 avril 2013 abonné·es

Le slogan qui fit le succès du candidat Hollande a un grave inconvénient : il peut se décliner sur tous les tons. « Le changement, c’est maintenant » fut d’abord une belle promesse de campagne, dynamique et volontaire. C’est rapidement devenu une incantation stérile. Puis, à mesure que l’inertie du pouvoir se confirmait, des manifestants ont fini par le scander sur le mode ironique. Aujourd’hui, il devient une sommation à agir, et à agir

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Une analyse au cordeau, et toujours pédagogique, des grandes questions internationales et politiques qui font l’actualité.

Temps de lecture : 5 minutes