« Dijsselbourde » et la clique de Bercy

Jeroen Dijsselbloem est le ministre néerlandais de l’Économie. Il est aussi président de l’Eurogroupe, où il a succédé au célèbre Jean-Claude Juncker. Lundi 24 mars, les déclarations de M. Dijsselbloem ont suscité un tollé, scandalisant les dirigeants européens, inquiétant les marchés et provoquant même un fort recul des bourses européennes. Heureusement, Benoît Cœuré, haut fonctionnaire de Bercy et actuel membre du directoire de la BCE, a remis « Djisselbourde » à sa place : « Il a eu tort de dire ce…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents