Palestine : la FFF refuse d’entendre le sort des sportifs palestiniens

Des militants ont investi le hall de la Fédération française de football (FFF), le 17 avril, à l’occasion de la journée internationale de soutien aux prisonniers palestiniens. Reportage.

Orianne Hidalgo  • 18 avril 2013
Partager :
Palestine : la FFF refuse d’entendre le sort des sportifs palestiniens
© Photo : MARTIN BUREAU / AFP

Des drapeaux aux couleurs de la Palestine ont remplacé les fanions des équipes sportives : mercredi 17 avril en début d’après-midi, une quarantaine d’hommes et de femmes de tous âges et origines réclamaient un geste de Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football (FFF), pour la libération d’Omar Abu Rouis et de Mohamed Nemer, deux jeunes footballeurs palestiniens enfermés depuis février 2012 dans les geôles israéliennes.  

Le 10 avril, le président de la prestigieuse institution sportive avait refusé de rencontrer Mahmoud Sarsak, qui était reçu le lendemain par Nicole Kiil-Nielsen, députée européenne du groupe des Verts. Ce jeune footballeur palestinien rescapé de trois ans de détention administrative en Israël a alors témoigné en France pour alerter sur la situation des sportifs palestiniens, victimes de la répression du gouvernement israélien.

Il prête sa voix et son visage à la campagne contre l’organisation de l’Euro de football des moins de 21 ans en Israël au mois de juin. 

Lire > Palestine : le football contre les canons  

Arrestations arbitraires, interrogatoires, tortures… Ce que subissent près de 5 000 prisonniers palestiniens en Israël ne semble pas préoccuper les hauts dignitaires du sport. Et pas davantage les 550 sportifs palestiniens morts dans le conflit israélo-palestinien, depuis 1967. De grandes figures du football, comme Eric Cantona et Didier Drogba, s’étaient pourtant mobilisées en 2012 pour la libération de Mahmoud Sarsak, qui totalisait 92 jours de grève de la faim. 

Aujourd’hui, la FFF, liée au Ministère de la Jeunesse et des Sports, déclare ne pas « faire de politique » , rapporte l’un des militants. L’occupation du hall d’entrée de ses locaux semble inquiéter davantage le président. Hostile à toute négociation, Noël Le Graët a préféré solliciter sept camions de CRS pour expulser les militants. Malgré une évacuation musclée et un passage au commissariat pour contrôle d’identité, le mouvement pour la libération des Palestiniens prévoit un grand rassemblement à Londres le 24 mai à l’occasion du congrès annuel de l’UEFA (Union of European Football Associations).

Mercredi 17 avril, devant le siège de la FFF, les manifestants sont interpellés pour un contrôle d'identité. - MARTIN BUREAU / AFP

Monde
Temps de lecture : 2 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…

Birmanie : « Nous gagnerons car nous n’avons pas le choix »
Résistance • 25 janvier 2023 abonné·es

Birmanie : « Nous gagnerons car nous n’avons pas le choix »

Deux ans après le coup d’État militaire, le mouvement de résistance pro-démocratie ne fléchit pas. Cependant, l’issue de sa lutte dépend du renforcement des soutiens extérieurs, jusque-là timides.
Par Patrick Piro
« La France n’a pas accompagné la démocratisation de l’Afrique de l’Ouest »
Entretien • 4 janvier 2023 abonné·es

« La France n’a pas accompagné la démocratisation de l’Afrique de l’Ouest »

Le chercheur béninois Francis Laloupo étudie depuis longtemps les enjeux géopolitiques de l’Afrique et les conflits qui y émergent, particulièrement en Afrique de l’Ouest. Cette région connaît aujourd’hui des soubresauts qui contrecarrent ses avancées vers la démocratie. L’ex-colonisateur français en porte une responsabilité non négligeable, estime le chercheur.
Par Patrick Piro
Droits des femmes et LGBT+ : la menace Meloni
Monde • 14 décembre 2022 abonné·es

Droits des femmes et LGBT+ : la menace Meloni

Depuis l’élection du gouvernement d’extrême droite en Italie, les mouvements pro-vie et anti-genre prennent de l’ampleur et s’emploient à infléchir la législation dans le sens de leurs combats.
Par Irene Fodaro
De la Syrie à l’Irak, les Kurdes sous les feux croisés turcs et iraniens
Répression • 9 décembre 2022 abonné·es

De la Syrie à l’Irak, les Kurdes sous les feux croisés turcs et iraniens

Accusés de tous les maux par Ankara et par Téhéran, les partis d’opposition et les groupes rebelles kurdes vivent des heures très difficiles en Irak et en Syrie. Si la « communauté internationale » ne cache pas sa préoccupation, personne ne semble en mesure de mettre fin à un cycle devenu infernal. Décryptage.
Par Laurent Perpigna Iban