Retour vers le futur

Mon cher vieux Rooster , Dear old chap, comme dit Nelson Monfort 1, ça fait un petit moment que je n’ai plus eu de tes nouvelles : j’espère que tu vas bien et que chez toi, Namérique, les effets de la crise s’atténuent un peu. Ici, du côté vieux-continental de l’Atlantique : non. Ici : tout le truc devient franchement pénible. Depuis le début de l’année (je suppose que c’est en vérité plus vieux que ça, mais disons que là ça devient si voyant que même la presse comme il faut donne l’impression qu’elle est…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.