Un matraquage judiciaire

Pour un jet d’œuf contre les forces de l’ordre lors d’une manifestation, un syndicaliste CGT et conseiller municipal de Cendras (Gard), a été condamné à 5 ans d’inéligibilité
Politis  • 18 avril 2013
Partager :

Pour un jet d’œuf contre les forces de l’ordre lors d’une manifestation contre la réforme des retraites en octobre 2010, fait qu’au demeurant il conteste, Sébastien Migliore, syndicaliste CGT et conseiller municipal communiste de Cendras (Gard), a été condamné par la cour d’appel de Nîmes à 5 ans d’inéligibilité, 2 mois de prison avec sursis, une amende de 1 000 euros et 100 euros pour chacune des parties civiles. Cette condamnation disproportionnée est jugée « scandaleuse » par le PCF. Elle est d’autant plus surprenante qu’en première instance ce jeune élu avait été relaxé. Mais confirme que sans une loi d’amnistie la justice pourrait bien continuer à se venger des contestataires d’hier.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don